La chaleur nous assomme ici ! Comme on ne privilégie pas les sorties caniculaires, trouvons des petites idées pour nous occuper un peu !

Réalisons un tangram, un entraînement parfait avant la reprise de la maternelle aliant l'utile à l'agréable !

 

Origine : L'origine du mot tangram est sujet à controverses : il serait composé de tang, signifiant chinois en cantonais, et de gram, rappelant le caractère dessiné des figures. Selon une des nombreuses légendes qui circulent sur le tangram, ce casse-tête serait né en Chine au XVIè siècle, de la maladresse providentielle d’un empereur qui, admirant un magnifique carreau de porcelaine, l’aurait laissé choir sur le sol de son palais, où il se serait brisé en sept morceaux. Voulant reconstituer l’original, il ne put jamais y parvenir, mais il recréa à la place des milliers de figures différentes…

Le principe : Le tangram obéit à une règle précise : une figure doit toujours être constituée des sept polygones. De plus, si toutes les pièces doivent être utilisées, elles ne peuvent être que juxtaposées et non superposées. Les silhouettes à reproduire représentent des personnages, des figures géométriques, les lettres de l’alphabet, des objets, des animaux… A l'heure actuelle, on en dénombre plus de deux mille.

 

Objectifs : 

- Distinguer des figures planes (carré, triangle), de manière perceptive, parmi d'autres figures planes.

- Percevoir les formes dans différentes positions : triangle, carré, parallélogramme.

- Faire preuve de créativité pour inventer des silhouettes.

- Décomposer une figure complexe en figures simples.

- Identifier et nommer des figures.

modèle sur le site dessinemoiunehistoire.net

IMG_3294

IMG_3299

IMG_3302

sweet & magic

Enregistrer

Enregistrer